Actualités

17ème édition du SNAB: Le gouvernement Talon œuvre pour la promotion de l’artisanat

 

17ème édition du SNAB :

Le gouvernement Talon œuvre pour la promotion de l’artisanat

Dios CHACHA/LES PHARAONS

Promouvoir l’esprit de créativité et d’innovation chez les artisans et artisanes, valoriser les œuvres artisanales de label béninois et enfin reconnaitre l’importance du secteur de l’artisanat dans la formation professionnelle et l’insertion des jeunes dans la vie économique. Tels sont les objectifs visés par le gouvernement de la rupture en procédant au lancement de la 17ème édition du Salon National de l’Artisanat du Bénin (SNAB). C’était sous la houlette de Modeste Kérékou, ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’Emploi, de Serge Ahissou, ministre du commerce, des autorités et acteurs du secteur venus nombreux célébrer l’artisanat.

« Promouvoir les entreprises artisanales au Bénin : Contribution à la transformation structurelles de l’économie nationale ». C’est le thème retenu à l’occasion de cette 17ème édition. En effet, le Programme d’Action du Gouvernement (PAG), réserve une place de choix à l’artisanat, à l’action 16 de l’axe stratégique 4 du pilier intitulé « accompagner, former et professionnaliser les artisans ». Ainsi, le thème de la présente édition s’inscrit dans cette perspective. Les réformes structurelles du gouvernement s’harmonisent avec la mise en vigueur du règlement n°01/2014/CM/UEMOA portant code communautaire de l’artisanat de l’Union Economique Ouest Africaine catégorisant les artisans qui pourraient être identifiés comme étant des micros, petites et moyennes entreprises opérant dans le secteur. Durant 10 jours, il s’agira pour les artisans du Bénin de valoriser leur savoir faire et leur savoir-être en offrant des produits compétitifs sur le marché.

Pour Soufiyanou Imorou, président de l’UCIMB, « ce salon est le fruit de la volonté du gouvernement d’élever le niveau global de compétences et de capacités du secteur informel notamment le secteur de l’artisanat afin qu’il puisse développer des activités productrices de revenus d’emplois ». Aussi, a-t-il dit, « cette volonté du gouvernement se traduit dans l’opérationnalisation du Programme Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) qui consistera à accompagner les acteurs du secteur à améliorer la productivité et la rentabilité de leurs entreprises.

Faut-il le rappeler, six différentes branches sont retenues pour cette édition 2017. Il s’agit de : agroalimentaire, alimentation, restauration, textile, habillement, cuirs et peaux, mobilier et ameublement, métaux et constructions métalliques, hygiène et soins corporels et l’artisanat d’art et décoration. Ainsi, près de 200 stands d’exposition et autant d’artisans attendent de recevoir tous les jours du 17 au 28 novembre 2017 les populations de Cotonou et d’ailleurs.

« De la réussite de ce salon dépendra le nombre de visiteurs et d’acheteurs. Il est important de consommer les produits locaux afin d’encourager les artisans de notre pays », a conclu Modeste Kérékou, ministre des petites et moyennes entreprises.

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top