Actualités

Atelier de validation de la stratégie nationale du développement de l’Aic : Le Bénin et la Fao s’activent pour une agriculture résiliente

Atelier de validation de la stratégie nationale du développement de l’Aic :

 

Le Bénin et la Fao s’activent pour une agriculture résiliente

 

Les acteurs du secteur agricole béninois et autres experts planchent depuis ce mercredi 29 novembre 2017 sur le document de stratégie nationale du développement de l’agriculture intelligente face au climat (Aic). C’est à la faveur d’un atelier au cours de laquelle les participants pourront enrichir et améliorer le document et adopter un plan d’actions quinquennal.

 

Cyrille LIGAN

 

Amélioration du document de la stratégie nationale de développement de l’agriculture intelligente face au climat (Aic) ; formulation des recommandations et des suggestions pour sa mise en œuvre efficiente et adoption d’un plan d’action quinquennal. Tels sont les objectifs visés par l’atelier de validation qui se tient depuis ce matin au Palais des congrès à Cotonou. En effet, le document de la stratégie nationale du développement de l’Aic est un projet stratégique qui permettra une gestion efficiente du Fonds de la stratégie nationale de développement de l’Aic au Bénin. En présence des autorités béninoises en charge du secteur de l’agriculture et du représentant résidant de la Fao, les participants à cet atelier auront à mener des discussions participatives devant contribuer à l’amélioration du document. Selon Tiémoko Yo, résidant représentant de la Fao au Bénin, la promotion de l’Aic est devenue très capitale pour faciliter le passage de l’agriculture béninoise vers une agriculture résiliente et performante capable de contribuer à l’éradication de la faim. Quand à Innocent Togla, secrétaire général adjoint du ministère de l’agriculture, il soutient qu’aucune action dans le secteur agricole ne peut prospérer de nos jours sans la prise en compte de l’Aic. « Le bénin se réjouit donc de l’appui du projet pour soutenir la transition vers une agriculture et des systèmes alimentaires intelligents face au climat pour l’élaboration d’une stratégie de développement de l’Aic et d’un plan d’actions quinquennal », a-t-il conclu.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top