Actualités

Benin/Affaire Icc Services :  Dédommagement des spoliés, une patate chaude dans les mains de la rupture

Bénin/Affaire Icc Services :

Dédommagement des spoliés, une patate chaude dans les mains de la rupture

G.B

Huit ans après l’éclatement de la crise, la Cour de répression et des infractions économiques et du terrorisme (Criet) est en passe de réussir à démêler les écheveaux dans le dossier Icc Services. L’historique procès ouvert dans ce dossier depuis le 17 décembre 2018, va livrer son verdict dans les tous prochains jours. Les accusés dans ce dossier seront définitivement fixés sur leur sort à l’issue de ce procès historique. Mais la grande équation reste bien évidemment le sort des spoliés dont les espoirs de dédommagement n’ont jamais été aussi grands.

C’est justement là que commence le plus dur pour la justice béninoise. Réussir à faire jaillir la vérité dans le dossier est une chose mais régler le sort des milliers de victimes engendrées par cette affaire en est une autre. Sur la question, l’état des lieux n’est guère favorable aux spoliés. Sur la bagatelle de 68 milliards évalués comme frais de dédommagement des victimes, la structure en cause ne dispose ne dispose que d’une somme de 684 millions de Francs Cfa dans les livres du trésor et de la comptabilité publique.

Cette déclaration faite par Iréné Accrombessi, actuel Agent judiciaire du Trésor à l’audience du 23 janvier dernier ne rassure guère les déposants. A ce montant, devront s’ajouter les frais qui seront issus des ventes des biens de la structure et de ses dirigeants mis sous mains de justice et ceux d’autres biens restant à identifier. Les amendes qui seront éventuellement portées à la charge des accusés dans le jugement à intervenir devront renforcer la masse financière à constituer pour désintéresser les victimes.

En tout état de cause, l’addition de ces différentes sommes ne saurait suffire à dédommager l’ensemble des victimes qui se comptent par milliers. Que fera alors le gouvernement dans ce cas ? Par quelle alchimie les autorités béninoises parviendront-elles à résoudre cette épineuse équation ? Voilà autant de questions qui attendent des réponses. En attendant le miracle, les victimes gardent leur souffle.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top