Actualités

Bénin/ Appel du CONACEB aux dignitaires religieux dans le Couffo: Le mandat en cours est notre quinquennat

Bénin/ Appel du CONACEB aux dignitaires religieux dans le Couffo:

Le mandat en cours est notre quinquennat

A l’occasion de l’installation des membres du bureau départemental du couffo, David Koffi Aza, porte-parole du Conseil national des cultes endogènes (Conaceb), a évoqué les voies et moyens pour promouvoir et pérenniser la pratique du Vodoun au Bénin. Pour cela, il entend d’une part, assainir le secteur et d’autre part, accompagner le législateur à légiférer sur les cultes endogènes pour qu’à travers le tourisme religieux, le Conaceb puisse contribuer efficacement au développement de notre nation. En clair, le Conaceb veut œuvrer davantage pour l’amélioration des conditions du cadre d’exercice des différents cultes endogènes béninois. Au pupitre, David Coffi Aza n’a pas manqué de faire le bilan des actions déjà menées par le Conaceb pour assainir la pratique du culte vodoun.

C’est à juste titre qu’il va remercier le chef de l’État, Patrice Talon pour tout ce qu’il fait depuis son avènement au pouvoir pour contribuer au rayonnement du vodoun. Sans ambages, il est revenu sur les réformes salutaires, consensuelles qui sont engagées par le gouvernement de la Rupture pour le bonheur et le bien être des acteurs des cultes endogènes.
Il a, pour finir, réitérer la détermination et la volonté des adeptes à accompagner les diverses réformes en cours et surtout celles qui concerne le tourisme en général et le tourisme religieux en particulier.

Lire l’intégralité du discours:

Monsieur le préfet du département du couffo
Monsieur le maire de la ville de kloekanme

Messieurs les chefs d’arrondissements
Monsieur le directeur départemental du tourisme, de la culture et des sports
Mesdames et messieurs les directeurs centraux
Chères autorités à divers niveaux
Monsieur le délégué départemental du couffo du Conaceb
Monsieur le président des sages du Couffo
Très chers vénérables hauts dignitaires des cultes endogènes
Chers sympathisants et amis
Chères populations de kloékanmin et environs

C’est un honneur et un devoir fraternel pour moi de prendre la parole au nom du bureau exécutif du Conseil national des cultes endogènes du Bénin devant cette auguste et merveilleuse assemblée populaire, émanation directe de la volonté manifeste des filles et fils du très engagé département du Couffo .
Notre pays le bénin est très prolixe en matière de cultes endogènes et la commune du couffo en est un agrégat. C’est pourquoi dès la création de notre fédération, nous avons porté une attention particulière sur ce département.
Il me plaît de vous rappeler que dans notre panthéon, le concept de dieu unique a pris corps ici dans ce département du Couffo précisément à adja honmè sous le nom de sègbo Lissa avant d’être introduite par une digne fille ,que dis-je la reine mère naé xwandjilé en 1708 dans le prestigieux royaume de Danhomey .
Dans le souci de pérenniser nos cultes, que nous avons décidé d’assainir le secteur d’une part, et d’autre part, d’accompagner le législateur avec le soutien des dirigeants à légiférer sur nos cultes afin qu’à travers le tourisme religieux nous puissions contribuer au développement de notre nation le Bénin. C’est la raison d’être du conaceb et nous sommes là pour travailler à l’amélioration des conditions du cadre d’exercice de nos différents cultes endogènes. Déjà à notre actif , un code de déontologie et une charte pour la pratique des cultes endogènes sont déjà adoptés. Nous avons actuellement dans les mains de certains députés à l’Assemblée nationales, un projet de proposition de lois sur nos cultes endogènes.
Aujourd’hui, il faut avoir l’honnêteté intellectuelle et spirituelle de reconnaître les actions du gouvernement de mon pays et de son chef son Excellence, Patrice Talon en faveur de nos patrimoines culturels en général et de nos cultes endogènes en particulier . Ainsi, de vastes réformes consensuelles sont engagées pour le bonheur et le bien être des acteurs des cultes endogènes. Nous pouvons citer à cet effet: la construction de grands musées à trois dimensions au niveau de certaines villes historiques de notre pays, de nombreux objets de notre patrimoine reviendront dans le giron de l’État et vont fouler le sol béninois après plus d’un siècle de détention abusive et arbitraire. Il faut être Patrice Talon pour réaliser en moins de trois ans ce rêve vieux de plus de cent ans. Très chers hauts dignitaires, adeptes et sympathisants, c’est à vous que je m’adresse en ma qualité du président du conseil national des cultes endogènes du benin. N’arrêtons pas le mouvement, ce quinquennat en cours est notre quinquennat, nous devons soutenir ces actions à terme. Elles devront se poursuivre pour le bien être de notre communauté, et pour qu’elles se poursuivent, nous avons le devoir de mandater ceux qui sont acquis à notre cause pour qu’ils accompagnent à leur tour le chef de l’État en temps opportun dans une majorité confortable ,stable et digne de l’honorabilité.
Mes chers hauts dignitaires , adeptes et sympathisants, c’est le message que je vous apporte en ce jour solennel de l’installation des membres du bureau du département du Couffo, des arrondissements, quartiers et villages. Monsieur le préfet du département, chères autorités à divers niveaux, le Conseil national des cultes endogènes du Bénin, est une fédération des associations des cultes et endogènes du bénin qui couvre tous les départements de notre pays, dans le Couffo, comme vous le constatez. Nous couvrons les six communes, les cinquante arrondissements sans oublier les centaines de villages et quartiers de villes. C’est une force sur laquelle vous pouvez Compter désormais pour vous accompagner dans les différentes actions de développement de nos localités. C’est le lieu de remercier une fois encore le chef de l’État Patrice Talon et son gouvernement. Sur ce, nous réitérons notre détermination et ferme engagement à accompagner les diverses réformes en cours et surtout celles qui concerne le tourisme en général et le tourisme religieux en particulier.
Que nos vénérables ancêtres bénissent chacun de vous ici présents et notre chère patrie le Bénin.
Que la paix du fa soit avec nous tous.
Vive la culture au service du développement.
Vive le Conaceb
vive le Bénin
Je vous remercie.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top