Actualités

Bénin/Chronique : Petit bond, indice rassurant !

Bénin/Chronique :

Petit bond, indice rassurant !

Angelo DOSSOUMOU

 

35ème en 2017 et 30ème en 2018 sur 53 pays classés en Afrique. Un petit bond de cinq places à l’Indice de développement humain du Pnud, et des raisons d’espérer que la courbe sera davantage ascendante. Déjà, mieux que le Sénégal et la Côte d’Ivoire, le Bénin progresse sur bien de plans. Ainsi donc, relativement au niveau d’éducation de la population, la santé et le revenu, l’évaluation du Pnud révèle un Idh faible mais qui, malgré tout, va en s’améliorant. D’ailleurs, au plan mondial, le Bénin n’est que 163ème sur 189 pays. Toujours d’après les données publiées le 14 septembre dernier, dans la catégorie des pays ayant un niveau « très élevé », il n’y a pas trace d’un Etat du continent noir. Et même si les Seychelles, l’Ile Maurice et l’Algérie occupent les premières places au classement africain, ils ne sont respectivement que 62ème, 65ème et 85ème à l’Idh au plan mondial.

Revenant à l’évolution du Bénin, même si d’aucuns diront qu’elle n’est pas spectaculaire, elle démontre cependant qu’entre 2017 et 2018, il y a de réels investissements en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations. En tout cas, d’après les données du Pnud, la gouvernance de notre pays à l’ère de la Rupture a permis d’engranger des points  pour enregistrer ne serait-ce que ce petit bond. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, il vient confirmer que le cap d’un meilleur accès à l’éducation, à l’eau potable et aux soins de santé est pour le moment maintenu.

Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue que le Bénin n’est que 30ème en Afrique avec un « Idh faible ». Et, gravir les échelons suppose que d’ici quelques années, il atteigne d’abord le niveau moyen. Ensuite, faudra-t-il travailler à égaler ces pays qui peuvent se vanter d’être dans la classe très restreinte des « Idh élevés » en Afrique. Sinon, quand je pense que le Botswana y est, je me dis que forcément, cette petite Nation enclavée et désertique au Sud du continent y a travaillé. Et surtout qu’on ne vienne pas me dire que sa terre regorge de diamant et que cela suffit.

Autre exemple, la Libye. Certes, elle a du pétrole mais, elle sort d’une guerre ruineuse et ne jouit pas toujours de cette stabilité adéquate au développement. Pourtant, 6ème au plan africain, elle fait largement mieux que le Bénin. Et que dire du Gabon qui, malgré ce même pétrole et l’immense richesse en bois chute de 40 places au classement mondial ? C’est dire qu’avant tout, ce n’est pas une question de ressources minières mais de gouvernance. Alors, à l’instar des pays comme le Botswana, il est possible, avec les réformes judicieuses et la traque contre la corruption, que le Bénin réalise d’ici peu, carrément un exploit au classement Idh du Pnud.

En définitive, le seul secret pour y arriver, c’est d’y croire. C’est pourquoi, chaque jour que Dieu fait, les gouvernants, quels qu’ils soient, doivent mettre en avant, l’intérêt supérieur de la Nation.  Car, on aura noté, en dépit d’une relative satisfaction, que le chemin pour sortir du rang des « Idh faibles » est encore long et parsemé d’embûches. Et s’il en est ainsi, il ne reste qu’à nous projeter dans un avenir radieux et se donner les moyens d’y parvenir. C’est capital, et après un petit bond de 5 places, nous n’avons pas le droit de reculer. Surtout pas !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top