Actualités

Bénin / Chronique : Visa, Réforme appréciée !

Bénin / Chronique :

Visa, Réforme appréciée !

Angelo Dossoumou

1er en Afrique en 2018 au classement du ‘‘Visa openness Index’’ et une remontée fantastique. D’après le dernier rapport de la Banque africaine de développement, en un an, le Bénin fait un bond spectaculaire et quitte la 27ème place pour rejoindre en tête les Seychelles. Cette nouvelle donne suppose qu’en matière de réformes pour l’obtention du visa béninois, les meilleures options ont été prises par le gouvernement. D’ailleurs, pas besoin de rappeler qu’entre-temps et plus précisément au début de l’année 2017, les ressortissants de 30 pays africains ont été exemptés de visa court-séjour. Mieux, qu’en avril dernier, il y a eu le lancement de l’e-visa pour tous les voyageurs étrangers ne voulant pas passer plus de 90 jours au Bénin. Sans oublier la possibilité d’avoir facilement un spécial visa touriste de 10 jours. Tout ceci réuni, il est clair que des efforts pour faciliter l’accès à une destination ont été accomplis.
A présent, il est aisé de remarquer que la gratuité, la dématérialisation ou si vous voulez, la simplification des procédures pour l’obtention du visa en ligne produisent déjà leurs effets. Car, premier au même titre que les Seychelles et devant tout le reste, ce n’est pas donné. En somme, sur ce plan, tous, nous devons être d’accord pour reconnaître qu’une vision a payé. Et même si, de façon tangible, il est encore difficile, pour bon nombre de Béninois, d’apprécier l’impact, il est certain qu’à cette allure, ce baromètre non négligeable sera très décisif sur bien de plans qui contribuent, en principe, à la relance d’une économie qui se veut prospère.
Ainsi, parmi ces secteurs censés bénéficier de cette bonne publicité pour le Bénin en matière de conditions d’obtention de visa, il y a, au premier rang, le tourisme. C’est d’ailleurs, à n’en point douter, la raison principale qui fonde toutes ces réformes autour de l’obtention de ce quitus qui donne droit au séjour dans un pays. Et si le gouvernement de la Rupture a multiplié autant de facilités, c’est justement pour approcher et pourquoi pas dépasser des exemples comme les Seychelles. Maintenant, nous y sommes. Toutefois, il faut garder le cap.
Autre profit à tirer de cette gouvernance administrative sur les voyages vers le Bénin, c’est celui d’un pays hospitalier où la libre circulation des personnes et des biens est effective. Ça aussi, c’est une image qui peut inciter les investisseurs à faire le choix de s’implanter carrément au Bénin. Etant donné que tourisme et investissement font bon ménage, il va sans dire que ce classement vient à point nommé. En tout cas, c’est un indice qui peut faire fléchir des mentalités tout comme, c’est une invite aux gouvernants à aller de l’avant.
Raison pour laquelle, il faut saisir l’occasion de ce vent favorable vers la destination Bénin afin d’accélérer le travail autour des attraits touristiques. De surcroît, la semaine dernière, il était question de retour de la France de 26 biens royaux et des conditions de leur conservation. Alors, si un accent particulier est mis sur la communication sur ces différents éléments positifs, la destination Bénin ne peut avoir que des lendemains meilleurs. Avant tout, sur le visa et pour impulser le tourisme, une bonne dynamique est en marche. Pourvu qu’elle ne s’arrête pas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top