Actualités

Bénin / Plaidoirie au procès Icc-services : Les personnes qui ont incarné l’Etat doivent répondre de fleurs actes

Bénin / Plaidoirie au procès Icc-services :

 

Les personnes qui ont incarné l’Etat doivent répondre de fleurs actes

 

Kénaly M’PO.

À la Cour ce mardi 4 janvier 2019, les avocats de la partie civile défendant la cause de L’Etat ont planché dans le cadre des plaidoiries au cours de ce procès relatif aux collectes illégales d’épargne par la structure Icc-services. À en croire Me Spéro Quenum l’Etat n’a pas délivré d’agrément aux responsables de Icc-services, ce qui implique qu’il n’a pas donné sa caution. Il rappelle également que selon l’arrêt de renvoi, aucun agent de l’État n’est poursuivi devant cette Cour. Il va inviter la Cour a rejeté la demande de condamnation de l’État béninois en ce qu’elle est mal fondé. Il met à la charge des accusés les faits d’escroquerie avec appel au public, d’exercice illégal de collecte d’épargnes et d’exercice illégale d’activité bancaire. Il sera soutenu dans ce même ordre d’idée par Me Olga Anassidé, qui ajoutera que ce procès est celui des fragilités et des vulnérabilités du citoyen et de l’Etat. Mais pour elle, même si l’Etat n’est pas coupable les personnes qui ont incarné l’Etat au moment des faits, et ont agi en tant que tel, en versant dans la compréhension doivent répondre de leurs actes. Elle veut compter avec le procureur spécial pour voir ces personnes poursuivies au terme du procès en cours. Mais au-delà, Me Olga Anassidé explique qu’il faut restaurer les valeurs dans cette société en perte de vitesse.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top