Bénin/Politique : Les jeunes FCBE de la 6ème circonscription se désolidarisent de la marche de l’opposition.

Bénin/Politique :

Les jeunes FCBE de la 6ème circonscription se désolidarisent de la marche de l’opposition.

Josiane Bonou

Dagan François, président de la coordination des jeunes FCBE de l’atlantique a annoncé clairement ce samedi, que les jeunes de Calavi ,  de Godomey et autres,  membres de sa coordination ne participeront pas à la marche de l’opposition prévue pour se tenir ce lundi 11 mars 2019. Dans  une interview accordée  à Africa 24 News, le jeune leader a évoqué des questions sécuritaires, et  a  ouvertement condamné la démarche des opposants. Selon lui, la marche du Lundi, risque de  renvoyer la jeunesse dans les stratégies politiques condamnables de la refondation ces dernières années. A l’en croire, cette  marche   est inopportune.

La jeunesse béninoise compte prendre part activement aux transformations politiques  en cours au Bénin. Après les jeunes de la mouvance présidentielle, c’est au tour des jeunes de la coordination FCBE de l’Atlantique,de donner leur position sur les évènements en cours au Bénin. Dagan François a montré toute sa désapprobation face à la posture actuelle de Boni Yayi dans la crise électorale. Selon lui, « l’exécutif n’est pas au cœur de cette crise ».

« Nous devons avoir le courage de nous dire la vérité, nos aînés ont été en retard ». Il soutient que, l’opposition devait faire le nécessaire pour être à jour, afin d’être au rendez vous de la plus grande réforme politique au Bénin. L’exclusion annoncée des partis de l’opposition ne fait d’ailleurs pas peur à la jeunesse de ce parti qui estime que   ce rendez vous électoral ne sera pas le  dernière dans l’histoire démocratique du Bénin.

« Depuis notre dernière défaite à la présidentielle en 2016, l’alliance est tombée dans une certaine  léthargie avant de se réveiller il y a quelques mois seulement. Nous n’étions pas préparés, car les instances du parti ne fonctionnaient pas correctement »,  a murmuré François Dagan.

Il a ensuite  invité les leaders de l’opposition à user rapidement des voies légales ouvertes par le Chef de l’Etat et qui laissent entrevoir, une issue favorable au niveau  de l’Assemblée Nationale. Car selon lui, la rue ne règlera pas le problème.

 

adminbti

Read Previous

Législatives 2019/Tribunal de Cotonou : La justice ne reconnaît pas l’existence du parti USL

Read Next

Bénin / Politique :  Salami Bastien invite les partis politiques à se conformer à la loi pour une élection transparente

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *