Bénin /Promotion de l’entrepreneuriat en Afrique Le Fidea planche dans une nouvelle dynamisme

Bénin /Promotion de l’entrepreneuriat en Afrique

Le Fidea planche dans une nouvelle dynamisme

Gildas AHOGNI

La 2ème édition du forum international pour le développement de l’entreprenariat en Afrique à réunis les acteurs publics, les entrepreneurs et les investisseurs de plusieurs pays africain en vue de stimuler le tissu entrepreneurial. Cette rencontre a eu lieu à l’Université d’Abomey-Calavi ce samedi 16 mars 2019. En effet, placée sous le thème, « améliorer le climat des affaires, favoriser l’émergence des entrepreneurs », cette rencontre a pour objectif de réunir les acteurs pour stimuler le tissu entrepreneurial en mettant l’innovation et les jeunes entrepreneurs au centre de l’intérêt.
L’édition 2019 du Fidea a été une opportunité de rencontre entre plusieurs acteurs ayant en commun la promotion de l’entrepreneuriat en Afrique.

Tout au long des travaux, ceux-ci ont réfléchi sur les stratégies à mettre en place par les pays du continent afin d’offrir des conditions optimales pour l’émergence et le développement de projets innovants à forte valeur ajoutée. Selon le président du Fidéa, Zakaria Mamou, le forum a permis de mettre en avant et d’encourager les jeunes entrepreneurs et les projets les plus innovants à travers le concours startup Fidea. Les trois gagnants du concours startup 2019 ont été gratifié chacun d’un prix constitué d’une enveloppe financière, un accompagnement et un accès au réseau Fidea.

L’agence nationale pour l’emploi (Anpe) n’est pas resté en marge de l’événement. A en croire son directeur, Urbain Amégbédji, le Fidea est une opportunité pour dire aux jeunes là où se trouve l’emploi. « Les statistiques indiquent que sur 100 travailleurs au Bénin, 81 sont dans l’emploi indépendant, ce qui voudrait dire que l’emploi se trouve dans l’emploi indépendant et non dans l’emploi salarié. Le Fidea nous offre une opportunité pour dire aux jeunes comment se comporte le marché de l’emploi » a déclaré Urbain Amégbédji avant d’ajouté que le Bénin regorge d’immense opportunité en matière d’entrepreneuriat. « Ce que nous demandons et ce qui manque aux jeunes et que l’université ne leur donne pas, c’est cette capacité à ouvrir les yeux sur ces opportunités et à apporter leur touche pour créer une entreprise qui leur donne à manger et qui leur permet de recruter d’autres jeunes » a-t-il expliqué. Le Bénin de ce fait, vient de gagner le pari de l’organisation de la 2ème édition du Fidea grâce à la forte volonté du gouvernement à travers son programme d’action qui accorde une importance considérable au développement de l’entrepreneuriat et à l’amélioration du climat des affaires.

Hermas K. HOUINDO

Read Previous

Bénin/ Protection de l’environnement Le fonds national pour l’environnement et le climat dote 8 structures de près de 800 millions

Read Next

Bénin / Chronique : Alléluia pour Maria Gléta !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *