Bénin/Recrudescence des braquages à Cotonou Les populations pointent du doigt l’impuissance et l’inaptitude de la Police Républicaine

Bénin/Recrudescence des braquages à Cotonou

Les populations pointent du doigt l’impuissance et l’inaptitude de la Police Républicaine

C.D

Des vols de motos en pleine journée, des attaques tôt le matin à l’aube, des cris ‘’oh voleurs’’ sans secours,… c’est ce à quoi les populations de Cococodji (Sèdjè, Tanou, Mérdien, etc.) ont droit depuis quelques semaines. Il ne serait pas exagéré d’affirmer que la criminalité qui semblait être un mauvais souvenir avec l’avènement de la Police Républicaine reprend de plus belle dans le pays et les autorités semblent ne pas en tenir compte ces derniers temps. Dans la commune d’Abomey- Calavi, précisément à Cococodji, les populations n’ont plus de répit avec les hors-la-loi qui sévissent, les armes à la main. Ces derniers font leur réapparition jour et nuit en dévalisant les pauvres populations de leurs maigres ressources et de leurs moyens roulants.
L’insécurité est si grandissante que les citoyens n’hésitent pas à pointer du doigt l’impuissance et l’inaptitude de la Police Républicaine. Les témoignages sont nombreux et étalent l’incapacité notoire des éléments de la PR à assurer la sécurité des personnes et des biens. « Mais où est passé la police républicaine ? » C’est le genre de question que se posent les populations de ces localités.
Ce tableau sombre est de nature à anéantir les efforts du régime actuel dans sa lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes. D’où la nécessité de corriger le tir afin que la sécurité reprenne le dessus.
Face au diktat de ces hors la loi, certains préconisent même la sentence ultime: Tuer les voleurs pour avoir la quiétude. «Il faut qu’on recommence par brûler les voleurs, sinon, plus rien ne leur fait peur. Ils dictent leurs lois dans tous les quartiers et on dirait que nous n’avons plus de force armée dans le pays pour assurer notre sécurité», se désole un usager.
C’est dire donc que la balle se retrouve dans le camp des autorités en charge de la sécurité. Des mesures idoines et urgentes doivent être prises non seulement pour ramener la quiétude dans le pays, mais surtout pour éviter que le pire vienne surprendre nos paisibles populations.

Hermas K. HOUINDO

Read Previous

Bénin / Chronique Chasse aux Voyous !

Read Next

Bénin/Législatives 2019 :  Adrien Houngbédji accusé de bloquer la recherche de consensus

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *