Actualités

Bénin/Santé : Journées médicales de Strasbourg : Le Docteur Mama Cissé Ibrahim reçoit les félicitations du Jury pour ses recherches sur  les risques liés au métier de Soudeur

Bénin/Santé :

Journées médicales de Strasbourg :

Le Docteur Mama Cissé Ibrahim reçoit les félicitations du Jury pour ses recherches sur  les risques liés au métier de Soudeur

-LES PHARAONS-JEM

Arrivé troisième sur les douze travaux présentés derrière deux français, le lieutenant-colonel Mama Cissé Ibrahim a soutenu à Strasbourg, un mémoire en toxicologie médicale. Il porte  sur les principaux risques liés au soudage chez les soudeurs exerçant dans la commune d’Abomey Calavi. Ce travail de recherche  donne droit  au  Médecin du travail, à l’hôpital d’instruction des Armées  de Cotonou  le  Diplôme Inter Universitaire de toxicologie médicale de  la faculté de médecine  de Strasbourg.

Le choix de ce thème n’est pas anodin, va confier d’entrée le Docteur Mama Cissé Ibrahim. En effet, en  2012, l’artisanat  contribuait pour 13 %  au produit intérieur brut du Bénin. Ces statistiques montrent qu’il s’agit d’un secteur important, mais   beaucoup d’insuffisances ont été relevées dans  la prise en charge des artisans.

L’objectif  du travail de recherche effectué  est d’assurer une bonne santé aux soudeurs par la détection des nuisances et affections d’une part, et par la divulgation des moyens de prévention d’autre part. Le médecin a cherché à travers cette étude,  à déterminer le niveau de connaissance des risques liés au soudage, tout en évaluant la sécurité du cadre de travail. Il avait aussi entre autres pour objectifs secondaires, d’évaluer le niveau d’utilisation des équipements de protection, et de déterminer les moyens et les mécanismes d’un suivi médical adapté aux soudeurs du secteur informel.

Le Lieutenant-Colonel Ibrahim Mama Cissé, a réalisé son étude dans la deuxième plus grande commune du Bénin, c’est-à-dire Abomey Calavi.   Selon sa présentation, il a mené une étude transversale, de Juillet à Octobre 2017  sur 24 Soudeurs. A l’aide d’appareils adéquats, il a procédé à la mesure des nuisances physiques.

Au terme de l’étude, les résultats obtenus témoignent de la gravité de la situation. 12,5 % des soudeurs étaient mal vaccinés contre le tétanos, et   75 % des soudeurs consomment l’alcool et fument.  Pour ce qui est des risques, il a été noté chez tous les soudeurs des plaintes concernant les pathologies oculaires. Viennent ensuite les coupures de métal, les risques électriques. Par ailleurs   les lésions cutanées et les   affections de l’ouïe ne sont pas négligeables. Les affections pulmonaires ont été fortement remarquées chez nombre de soudeurs ainsi que les lombalgies.

Selon les explications du Docteur Mama Cissé, l’éclairage, la pollution sonore et les vibrations, rendent donc malades ces artisans. Il  a alors  conclu, qu’au regard de tout ceci, les affections respiratoires diverses, représentent 29,17 % dans l’étude,  contre 11% relevé dans une autre étude réalisée dans les Alpes Maritime. Le tabagisme est a observé à  75% à Abomey Calavi , mais seulement 66%  dans les Alpes. Par contre, la vaccination anti tétanique a été faite seulement par 12% des soudeurs. Un faible taux qui selon le médecin, contraste avec les blessures qui s’élèvent à 87%. Aussi l’étude a relevé que 100% des soudeurs souffrent de troubles oculaires.

En clair l’étude a montré, la précarité du métier de soudeur dans le secteur informel, le manque de sensibilisation au niveau des concernés, et surtout une absence totale de prise en charge et d’assurance maladie. Le Docteur Mama Cissé Ibrahim suggère donc, que les mesures appropriées soient prises par les autorités politico administratives, et les acteurs eux-mêmes allant dans le sens des regroupements associatifs. Il recommande aussi que le  tabagisme et l’éthylisme soient combattus, et insiste pour que les soudeurs maîtrisent les textes réglementaires. A la fin de sa présentation il a reçu les félicitations du jury. Il est arrivé en troisième position  derrière deux français. Douze thèmes ont été présentés à ces journées médicales de Strasbourg.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top