Etats-Unis

Donald Trump veut interdire aux transgenres de servir dans l’armée

Donald Trump veut interdire aux transgenres de servir dans l’armée

Donald Trump a pris tout le monde par surprise, y compris le Pentagone, en annonçant ce mercredi 26 juillet dans une série de tweets l’interdiction aux transgenres d’intégrer l’armée américaine. Jusqu’ici, les soldats qui dévoilaient leur orientation une fois sous l’uniforme ne pouvaient être expulsés. L’administration Obama avait d’ailleurs accepté le recrutement de transgenres qui aurait dû commencer cette année.

Cette décision de Donald Trump a non seulement étonné la Défense, qui n’était apparemment pas au courant, mais a aussi soulevé une vague de protestations de part et d’autre du spectre politique.

Assaillie de questions sur la mise en application de l’interdiction aux personnes transgenres de servir dans l’armée, Sarah Huckabee Sanders, qui faisait ses débuts de porte-parole de la Maison Blanche, a été bien en peine pour répondre. Ecartant toute accusation de discrimination – Trump avait dit pendant la campagne qu’il défendrait les droits des LGBT – elle a expliqué que c’était une décision militaire.

Donaled Trump à la maison blanche le 28 juin 2017. Reuters/ Yuri Gripas

« Après les consultations que le président a eues avec ses conseillers pour la sécurité nationale, il a conclu que les transgenres gênaient la préparation militaire et la cohésion des troupes et il a pris sa décision basée sur ces facteurs », a-t-elle expliqué. Toutefois, certains voient la main des conservateurs chrétiens derrière cette interdiction.

Reste à savoir ce qui va advenir des 2 500 à 7 000 transgenres actuellement dans l’armée et dont certains servent en Afghanistan. Vont-ils être démobilisés ? Ni la Maison Blanche, ni le Pentagone ne peuvent répondre. Les tweets ont déclenché une vague de protestation, non seulement des gays, mais aussi de tout l’éventail politique, des démocrates jusqu’aux républicains, dont John McCain. Héros du Vietnam, il assure que « tout Américain qui répond aux standards en vigueur sur le plan médical et de la préparation doit pouvoir continuer à servir ».

Le plus célèbre transgenre d’Amérique, l’ancien champion olympique Bruce Jenner, aujourd’hui Caitlyn, a pour sa part écrit au président : « Il y a 15 000 transgenres patriotes dans l’armée qui se battent pour nous. Qu’est-il arrivé à votre promesse de vous battre pour eux ? »

Jean-Louis Pourtet

(Avec Rfi)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière actualités

To Top